Mauritanie : cure d’austérité dans les entreprises publiques

Mauritanies1 – Face aux cours internationaux du minerai de fer-principale source de revenus du pays (avec 1/3 des ressources budgétaires) dont la fin de la plongée demeure imprévisible, le gouvernement mauritanien a décidé d’introduire plus de rigueur dans la gestion des entreprises publiques.

Ainsi, il y a quelques jours, le premier Ministre, Yahya Ould Hademine, a tenu une réunion avec tous les directeurs des entités dont le capital est majoritairement détenu par l’Etat en vue de donner de nouvelles directives de gestion.

« Les sociétés publiques ne doivent plus engager du personnel en attendant la mise en place d’un fichier centralisé informatisé avec les noms de tous les travailleurs afin d’éviter les doubles emplois, les doubles salaires et assainir la situation financière.

Une liste qui devrait être disponible avant fin mars ». La priorité est accordée au traitement du personnel dans la gestion des ressources disponibles.

Quant à la procédure d’attribution des marchés publics elle doit être « précédée par une expression claire et publique des besoins, avec tous les éléments justificatifs » et donner lieu à un avis d’appel d’offre conformément aux conditions exigées par les dispositions du Code des Marchés Publics (CMP).

SA.

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *